rio-sommet-terre-1992

Rio 1992 : un premier pas pour des négociations internationales

Vingt ans après la Conférence des Nations Unies sur l'Environnement Humain (CNUEH), le premier Sommet de la Terre s’est tenu à Rio de Janeiro du 3 au 14 juin 1992 « dans le but d’établir un partenariat mondial » pour la défense de l’environnement. Organisé sous l'égide de l'ONU, le Sommet de Rio a relancé les principaux objectifs du développement durable.

Une étape essentielle sur la voie du partenariat international

La Conférence des Nations Unies pour l'Environnement et le Développement (CNUED) de juin 1992 a fait avancer à grands pas les négociations internationales pour la préservation de l'environnement. La ville de Rio reste encore aujourd'hui associée au succès de cette conférence honorée par la présence de 110 chefs d'Etats et de gouvernements, 4 500 délégués et plus de 2 000 représentants d'organisations non gouvernementales (ONG).

Précision et promotion du développement durable

Afin d’encourager la mise en œuvre d'un vrai développement durable, dont les enjeux avaient été définis par le rapport Brundtland en 1987, la CNUED a conclu les négociations par l’adoption d’une charte fondatrice : la Déclaration de Rio. En insistant sur la nécessité d’une coopération internationale, elle sensibilise les 178 pays représentés aux préoccupations économiques, sociales et environnementales du développement durable.

Principe 3 : "Le droit au développement doit être réalisé de façon à satisfaire équitablement les besoins relatifs au développement et à l'environnement des générations présentes et futures".

Une avancée concrète pour les négociations écologiques

Les acquis du premier Sommet de la Terre ne se résument pas seulement aux 27 principes de la Déclaration de Rio. Elle est accompagnée d'un plan d'action pour le XXIe siècle, connu sous l'expression anglaise d'Agenda 21, où se trouvent énoncés les principaux enjeux du développement durable (pollution, santé, pauvreté, désertification, gestion des mers et des forêts, etc ...). Par ailleurs, le Sommet de Rio a donné lieu à trois conventions précisant les impératifs écologiques :

  • la Convention sur la diversité biologique (CDB)
  • la Convention des Nations unies sur la lutte contre la désertification (CLD)
  • la Convention-cadre des Nations unies sur les changements climatiques (CCNUCC)

La création de la Convention-cadre des Nations unies sur les changements climatiques ouvre la voie des négociations qui aboutiront en 1997 à la signature du protocole de Kyoto sur la réduction des gaz à effet de serre. Entrée en vigueur en 1994, la CCNUCC marque une première prise de conscience globale du changement climatique.

A découvrir

L'Agenda 21

L'Agenda 21

Rédigé à l'issue du Sommet de la Terre, tenu à Rio du 3 au 14 juin 1992, le...

La déclaration de Rio

La déclaration de Rio

Adoptée en juin 1992 lors de la Conférence des Nations unies sur l'environnement...

Annonces idlead