christina-figueres

Le rôle du secrétariat de la Convention

Les travaux de la Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques (CCNUCC) sont supervisés par un secrétariat situé à Bonn, en Allemagne, que l'on désigne parfois comme le Secrétariat du changement climatique. Depuis 2010, son secrétaire exécutif est Christiana Figueres.

Le secrétariat et ses secrétaires

L'article 8 de la Convention dote la CCNUCC d'un secrétariat, qui s'installe d'abord à Genève, avant de rejoindre Bonn en 1996. Il est situé dans le château Haus Carstanjen, qui a longtemps accueilli le Ministère fédéral allemand en charge du Plan Marshall, à une époque où le développement durable était loin d'être une priorité.

Le premier secrétaire exécutif fut le Maltais Michael Zammit Cutajar, qui conserva son poste jusqu'en 2002, date à laquelle il céda sa place à la Hollandaise Joke Waller-Hunter, décédée en fonction le 14 octobre 2005. Elle fut remplacée par son compatriote Yvo de Boer, l'un des négociateurs européens lors du Sommet de la Terre de Rio, puis à Kyoto en 1997. Malgré son expérience reconnue, il fut critiqué pour son manque d'ambition pour la CCNUCC et une certaine complaisance à l'égard des Etats-Unis, pourtant peu actifs dans le domaine de la prévention climatique.

Depuis l'été 2010 lui a succédé Christiana Figueres, ancienne négociatrice du Costa-Rica, nommée par Ban Ki-moon avec l'accord du Bureau de la Convention. Après l'échec de la COP de Copenhague en 2009, sa mission s'annonce particulièrement ardue. La récente conférence de Cancùn lui permet d'envisager son mandat avec plus de sérénité. Très impliquée dans la lutte contre le changement climatique, Madame Figueres a notamment publié plusieurs ouvrages à ce sujet et a fondé un think-tank dédié à ces questions.

Missions du secrétariat

L'institution de Bonn a pour vocation de soutenir les Etats parties dans leurs engagements. Si son rôle est essentiellement organisationnel et technique, elle doit cependant faire entendre la voix de la CCNUCC à travers le monde, au milieu d'autres entités telles que le GIEC ou le PNUE (Programme des Nations Unies pour l'Environnement).

Ses principales fonctions officielles sont les suivantes :

  • Préparer les conférences de la Convention et leur organisation, et réunir les contributions des différentes parties.
  • Assister les Etats dans leur travaux préalables aux COP et leur fournir des analyses scientifiques.
  • Contrôler la diffusion de crédits-carbone dans les Etats parties.
  • Etre un lien avec les autres instances internationales.

Depuis 1997, le Secrétariat de la Convention est aussi celui du Protocole de Kyoto, ce qui le rend responsable de sa coordination.

A découvrir

La Conférence des Parties : organe suprême de la Convention

La Conférence des Parties : organe suprême de

Depuis l'entrée en vigueur de la CCNUCC (Convention-cadre des Nations-Unies sur les...

Annonces idlead