changement-climatique

Les réalités du changement climatique

Pour le professeur Jean Jouzel, docteur en sciences physiques et  vice-président du GIEC, le changement climatique est aujourd’hui « sans équivoque ». Insistant sur l’origine anthropique du phénomène, Jean Jouzel ajoute que ces mutations de températures ont « toutes les chances de résulter, pour l’essentiel, de nos activités».

Le changement climatique : une réalité scientifique

La description scientifique d’un changement climatique sur Terre date de la fin du XIXe siècle, marqué par la Révolution industrielle. Ce phénomène engendré par l’augmentation des rejets gazeux dûs à la combustion des énergies fossiles, et par la production de nouveaux déchets, se traduit, de 1906 à 2005, par une augmentation de la température moyenne de 0,74 °C. 

Depuis les années 1990, la question du changement climatique a sensibilisé une grande partie de l'opinion internationale aux enjeux du développement durable. Pour le GIEC, Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat, la variation croissante des températures s'explique dans une large mesure par la hausse des émissions de CO2 dans l'atmosphère (+ 30 % depuis la fin du XIXe siècle), principale cause de l’amplification anthropique de l’effet de serre.

L'article 1 de la Convention-cadre des Nations unies sur les changements climatiques (CCNUCC), organisme créé en 1992 lors du Sommet de Rio, définit le changement climatique comme l'ensemble des « changements de climat qui sont attribués directement ou indirectement à une activité humaine altérant la composition de l'atmosphère mondiale et qui viennent s’ajouter à la variabilité naturelle du climat ».

Si la définition retenue par le GIEC souligne la double origine, humaine et naturelle, des changements climatiques, ses projections, en revanche, ne tiennent habituellement compte que de « l’influence sur le climat de l’augmentation des gaz à effet de serre imputable aux activités humaines et d’autres facteurs liés à l’homme ».

Enjeux du changement climatique

Les scientifiques du GIEC s'accordent à désigner les gaz à effet de serre (GES), majoritairement émis par l'industrie et les transports, comme principaux responsables du changement climatique. Leurs scénarios, obtenus à partir de modèles informatiques, prévoient pour 2100 une accentuation des hausses de températures de 1,4 à 5,8 °C. Ces prévisions ont peu à peu convaincu la communauté internationale de la nécessité d’une politique de régulation au niveau des Etats.

Déjà évoquée en 1979, à Genève, lors de la Conférence mondiale sur le climat, la question du changement climatique a été remise sur la table des négociations en juin 1992. Il faut en effet attendre le Sommet de Rio pour que soient proposées des solutions concrètes, bien qu'insuffisamment contraignantes, afin de diminuer les émissions des gaz à effets de serre. Signé en 1997, le protocole de Kyoto reprend les principes du Sommet de Rio, en y ajoutant des objectifs chiffrés. En 2010, il a été signé par 183 pays.

A découvrir

Les causes du changement climatique

Les causes du changement climatique

Placée au cœur des projets politiques et des débats internationaux, la question...

Les conséquences du changement climatique

Les conséquences du changement climatique

Fonte des glaciers, disparition d'espèces, tempêtes, cyclones, et autres...

Les solutions face au changement climatique

Les solutions face au changement climatique

De la réduction des émissions de gaz à effet de serre, institutionnalisée par le...

Effet de serre et activités humaines

Effet de serre et activités humaines

Le changement climatique, et notamment le "réchauffement global", s'explique en...

Annonces idlead