ministres à Copenhague 2009

Les ministres arrivent à Copenhague

Depuis le 14 décembre, nous vous proposons de suivre en direct les négociations sur le climat de Copenhague. Avec Les bruits de Copenhague, retrouvez les dernières infos et indiscrétions dans les couloirs du Bella Center, centre des discussions climatiques.

  • Mardi 15/12. Salle principale de conférence de presse. 19h. Ban Ki-Moon devant les journalistes

Fraîchement sortis de la cérémonie « High level segment », les 4 fantastiques de la conférence de Copenhague retrouvent la presse pour 20 minutes de déclarations et jeux de questions/réponses. Connie Hedegaard, Loekke Rasmussen et Yvo de Boer soutiennent Ban Ki-Moon pour sa première conférence de presse au Bella Center depuis l’ouverture du sommet de l’ONU.

Pas de déclarations extraordinaires. Une remarque cependant : où est passée la presse danoise ? L’attachée offre généreusement l’ultime question aux journalistes locaux, mais aucune main ne se lève. Une mouche passe. Finalement, un danois au second rend accepte le micro tendu. Loekke Rasmussen, à qui est adressé l’interrogation, remercie le journaliste : « vous avez prouvé que nous avons aussi des médias au Danemark ».

  • Mardi 15/12. Entrée du Centre de Presse. 18h50.

Direction la salle de conférence pour retrouver Ban Ki-Moon. De nouvelles sculptures à l’entrée du centre des médias. Art plutôt moderne : des portiques de sécurité et un tapis roulant prêt à passer sacs et autres besaces au rayon X. Non, le centre de presse ne se transforme pas en aéroport ! Une simple crise d’Obamania du côté de la sécurité. Avec les inspections déjà en place à l'entrée du Bella Center, ce sera double sentence pour la presse à Copenhague. Pas encore en service. Il faudra patienter jusqu’à vendredi.

  • Mardi 15/12. Halle H du Bella Center. 18h.

L’hymne des Fossiles du jour raisonne. Le Méga T-rex (coupe du vainqueur) revient aux Etats-Unis. A la deuxième place, le Canada poursuit son "fructueux" parcours. Enfin, les US (encore eux) et la Colombie se partagent la troisième marche du podium. Plus d’infos sur le site officiel de Fossile of the Day.

  • Mardi 15/12. Salle Tycho Brahe. 17h30. Fame

La cérémonie du « hight level segment » démarre. Moment charnière des négociations, la tension monte d’un cran. Les prochaines 48 heures seront cruciales pour la conclusion (ou non) d’un accord à Copenhague. Yvo de Boer et Connie Hedegaard encadrent les invités d’honneurs : Ban Ki-Moon, Secrétaire Général de l’ONU, Loekke Rasmussen, le premier Ministre danois, Wangari Maathai, nobélisée en 2004 et tout juste nommée « Messagère de la Paix » par l’ONU, et quelques têtes couronnées, parmi lesquelles le Prince Charles et des membres de la famille royale danoise.

La cérémonie démarre par un court film. Le même qu’à l’ouverture… Suivi d’un chœur danois « Plant a Tree » (Plante en arbre). Série de discours. La petite phrase revient à Connie Hedegaard : « You must chose between shame or fame » (Vous devez choisir entre la honte ou la célébrité).

  • Mardi 15/12. Bella Center. 15h35. Neige 

Il neige à Copenhague. Le ciel est bas. Les immenses éoliennes qui alimentent le centre en électricité sont à peine visibles.

  • Mardi 15/12. A l'entrée de la salle de conférence de presse principale. 15h30. Le lapin de John

John Kerry, démocrate américain, porteur du projet de la loi sur le climat aux Etats-Unis, devait donner s'adresser à la presse du Bella Center. La rencontre est annulée. Aucune explication.

  • Mardi 15/12. Salle Astra Nielsen du Bella center. 13h30. Terminator contre le changement climatique

Rendez-vous avec Mr Muscles, Arnold Schwarzenegger. L’actuel Gouverneur de Californie, septième économie du monde, retrouve le Gouverneur brésilien de Sao Paulo, Jose Serra, pour une déclaration conjointe sur le rôle des Etats dans la lutte contre le réchauffement climatique. Le ticket décroché ce matin, n’aura servi à rien. Les portes sont grandes ouvertes. Journalistes, observateurs et fans jouent à la chaise musicale. Sécurité maximale. Des bonshommes à oreillettes inspectent les gradins. Cravaté de vert, Arnold Schwarzenegger fait son apparition. Ambiance plateau télé. 

Jose Serra, peut-être futur candidat aux prochaines élections présidentielles brésiliennes contre le parti de Lula, ouvre le bal. Discours très politique. Celui que tout le monde attend prend le relais avec beaucoup d’humour. « Je suis vraiment content de prononcer ce discours tout simplement parce que je ne suis pas le seul qui a un accent ! ». La salle se tord de rire. L’ancien acteur poursuit sur le ton de la plaisanterie. « Je suis déjà venu à Copenhague pour la promotion de mes films, pour soulever quelques barres quand j’étais body builder, ou bien pour des vacances. Je n’aurais jamais cru qu’un jour je serai là en tant que Gouverneur d’un grand Etat ! ». Le conservateur Schwarzenegger a pris soin de bien empaqueter le discours avant de lancer son plaidoyer à peine voilé contre la signature d’un accord international contraignant.

« Peu importe ce qu’il se passe à Whasington ou Copenhague », la Californie a déjà lancé son plan de lutte contre le réchauffement climatique. Les leaders du monde entier visitent même son Etat pour voir ce qu’il s’y passe. « Certains disent que si l’on n’arrive pas à un accord contraignant, on aura échoué à Copenhague ». Une à une, M. Schwarzenegger énumère les innovations scientifiques et citoyennes en faveur du climat. « Est-ce que tout ça compte pour du beurre ? ». Autrement dit, accord contraignant ou pas, la Californie est à la pointe de l’environnement.

Et « Terminator » de conclure avec la phrase culte de son personnage tout aussi culte : « I’ll be back ». Le public est sous le charme. Applaudissements, sifflements et cris. Les fans approuvent sans distanciation. Les victimes du réchauffement climatique certainement un peu moins.  

  • Mardi 15/12. Salle principale de presse du Bella Center. 12h45. Yvo et Connie

Yvo de Boer et Eric Hall, chef de la communication, sont attablés. Entre eux, une chaise vide. Celle de Connie Hedegaarde, Présidente de la conférence de Copenhague. La Dame danoise, à l’agenda surbooké, se fait attendre. Les messieurs se décident à démarrer sans elle. Une unique phrase et la voilà qui fait son apparition. D’un pas volontaire, Connie Hedegaarde rejoint l’estrade. « Just in time ».

Le duo Yvo-Connie doit accueillir Ban Ki-Moon, le secrétaire général des Nations Unies. Une cérémonie sera d’ailleurs tenue dans la grande salle plénière ce soir. Moment charnière dans les négociations. Elles sont passées au niveau supérieur, « hight level segment ». Côté discussions, « nous avons réussi à mettre les ministres au travail. Il est extrêmement clair que les ministres doivent être occupés et concentrés dans les 48 prochaines heures, si nous voulons aboutir à quelque chose ». Ce qui coince, comme toujours, le portefeuille. Les pays industrialisés n’ont toujours pas mis leurs sous « sur la table » (« on the table »).

Petite pique à la presse, de la part de Connie Hedegaarde. « J’ai entendu l’autre jour un distingué délégué dire qu’il avait quitté la table de négociations avec la délégation danoise, avec le ministre du Danemark (ndrl : c’est elle). Je n’étais même pas là, mais dans une autre réunion. Les médias devraient faire attention quelques fois à ces mécanismes (ndrl : diplomatiques), car cela ne reflète pas toujours l’esprit de ce qu’il se passe une fois la porte fermée ».  

  • Mardi 15/12. Hall principal du Bella Center. 12h40. Il est bon mon poisson !

Poisson au menu du jour. Pestilentiel.  

  • Mardi 15/12. Hall H du Bella Center. 12h30. Climat contre nourriture

Deux jeunes activistes du mouvement Climate Justice Fast entament leur 40ème jour de grève de la faim. Matthieu Ballé, un jeune français installateur de panneaux solaires, en est à son 23ème. Activisme poussé à l'extrême. Malgré la fatigue, ils assurent bien se sentir. « La seule chose que l'on garantie est que dès qu'un accord est signé, nous arrêterons ». Et si rien n'est signé d'ici la fin de la semaine? « Nous n'avons pas encore pris notre décision ». Selon les spécialistes, à partir du 46ème jour de grève de la faim, la santé des protestataires est gravement menacée. Un article et une vidéo seront consacrés à ce parisien de 27 ans.

  • Mardi 15/12. Hall H du Bella Center. 12h00.

Le hall H, celui des ONG, grouille habituellement de monde. Depuis le début de la conférence de Copenhague, pas une journée sans son lot de manifestations ou d'interventions éclaires au départ de ce hall. Mais avec la distribution trop ambitieuse des accréditations (45 000 alors que le lieu ne peut contenir que 15 000 personnes), ce sont elles, les premières, qui subissent les restrictions d’accès. Décor quasi triste. Seuls 20% des effectifs sont autorisés à pénétrer dans ce lieu qualifié à présent de bunker. La pancarte tenue à l'envers par ce jeune activiste en dit long sur le moral des militants environnementalistes. (« Legally biding » = un accord légalement contraignant).

  • Mardi 15/12. Centre de presse. 10h45. Rendez-vous avec Schwarzy

Annonce du staff presse : Arnold Schwarzenegger, Gouverneur de Californie, donnera une conférence de presse en chair et en muscles au Bella Center à 13h. Pour y participer, récupérer un ticket au bureau d’information. Comme au cinéma, du temps de son autre carrière, Arnold attire les foules au guichet. Prévoyante, le ticket est bien calé dans mon portefeuille depuis 10h.

  • Mardi 15/12. A l’entrée du Bella Center. 8h10. Bella bondé

Comme la veille, la foule est toujours aussi compacte devant l’antre des négociations sur le climat. Cette fois-ci par contre, l’organisation est au top. Courte attente de 20 minutes avant de franchir la ligne de démarcation. Juste le temps de retrouver quelques secondes Kim Carstensen, LE monsieur Climat du WWF. Il tapote sur son Smartphone (le B, pas le I) et prend son mal en patience. Juste après les portiques de sécurité (comme dans les aéroports), Jean-Marc Ayrault, maire de Nantes et président du groupe socialiste à l’Assemblée nationale, répond aux questions des journalistes.

A découvrir

L'épisode du texte danois

L'épisode du texte danois

Deux journées de négociations auront suffi pour que les esprits ne ...

Copenhague 2009 : des objectifs pas assez ambitieux

Copenhague 2009 : des objectifs pas assez

Les 193 pays qui participaient au sommet  de Copenhague se sont quittés sur un...

Les bruits de Copenhague

Les bruits de Copenhague

Dernière semaine de négociations à Copenhague ! Le Sommet de l’ONU prendra fin...

Suivez en direct l'ouverture de la conférence de Copenhague

Suivez en direct l'ouverture de la conférence de

Lundi 7 décembre 2009, le Sommet de l’ONU sur le climat à Copenhague a débuté....

La société civile gronde

La société civile gronde

A trois jours de la clôture du sommet de Copenhague, la société civile redouble...

48 heures pour sauver le climat à Copenhague

48 heures pour sauver le climat à Copenhague

Il reste 48 heures aux délégations pour s'entendre sur un accord international...

Clôture du Sommet de Copenhague en direct

Clôture du Sommet de Copenhague en direct

Dernier jour des négociations à Copenhague ! Notre journaliste n'a pas beaucoup...

Annonces idlead